هكذا علمتني الحياة
مرحبا بكم في منتدى هكذا علمتني الحياة نتشرف بوجودكم معنا وانظمامكم إلينا

هكذا علمتني الحياة

هكذا علمتني الحياة
 
الرئيسيةاليوميةمكتبة الصورس .و .جبحـثالمجموعاتالتسجيلدخول

شاطر | 
 

  exercice de bilogie vegetale pour les pharmacien 1er annee

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
عاشق الجزائر
Admin
Admin
avatar

عدد المساهمات : 181
نقاط : 3097
تاريخ التسجيل : 20/12/2009
العمر : 25
الموقع : http://oussama-k.alafdal.net

مُساهمةموضوع: exercice de bilogie vegetale pour les pharmacien 1er annee   الخميس يناير 13, 2011 8:33 am



   
HISTOLOGIE- QUESTIONS
 
5 Donner la définition, la fonction et la localisation des méristèmes primaires.
RÉPONSE
6 Citez et décrivez succinctement les vaisseaux parfaits et imparfaits.
RÉPONSE
7 [Schéma d'une coupe longitudinale d'un faisceau de xylème] :
a/ A quoi correspondent les numéros (1 à Cool figurant sur le schéma ?
b/ Donner un titre à ce schéma.
c/ Peut-on déterminer le centre et la périphérie de la tige à laquelle appartient ce schéma ? Oui/Non (si oui indiquer sur le schéma). Justifiez votre réponse à la question précédente.
RÉPONSE
8 Légender le schéma suivant et décrire les types cellulaires le constituant, en indiquant leurs rôles respectifs.
RÉPONSE
9 Qu'est ce que la continuité cytoplasmique ? Chez quel tissu existe-t-elle ?
RÉPONSE
10 Quelle peut-être la durée de vie des tubes criblés ?
RÉPONSE
11 Quels sont les tissus primaires dont les cellules possèdent des parois secondaires ?
RÉPONSE
12 A votre avis les méristèmes peuvent-ils être considérés comme tissus ? Pourquoi ?
RÉPONSE
13 La différenciation est-elle un processus irréversible ? Expliquez pourquoi.
RÉPONSE
14 Quelle est la différence entre cambium et procambium ?
RÉPONSE
15 Par quelles modifications successives peut-on passer du méristème primaire à un tissu secondaire ?
RÉPONSE
16 A votre avis le cambium fasciculaire, participant à la zone libéro-ligneuse, est-il le résultat d'une dédifférenciation
RÉPONSE
17 Comment se font les échanges gazeux entre la plante et le milieu extérieur ?
RÉPONSE
18 Quelle est la différence entre suber et zone subérifiée ?
RÉPONSE
19 Rôle, formation et structure des lenticelles.
RÉPONSE
20 A quoi correspondent : Bois initial, bois final, bois de cœur, aubier.
RÉPONSE
21 Citer les tissus constitués, en fin de différenciation, de cellules mortes.
RÉPONSE
22 Effectuer une brève comparaison entre tissus conducteurs des différents groupes de Cormophytes.
RÉPONSE
23 Les tissus secondaires possèdent-ils des parois secondaires ? Si oui lesquels ?
RÉPONSE
24 Remplissez le tableau ci-après en indiquant par une croix (dans les colonnes 2-3-4) à quel type correspond chacun des "tissus" indiqués dans la colonne 1 en justifiant votre réponse :
1. Bois, collenchyme, laticifère, périderme, phloème, procambium, phellogène,  rhizoderme, sclérenchyme, xylème.
2. Tissu simple    3.  Tissu complexe     4. "Tissu" indifférencié.
RÉPONSE
  ØØØØØØØØØØØ
25 (V/F) Le suber, tissu protecteur secondaire, est formé de cellules mortes (avec paroi secondaire) recouvertes par une cuticule épaisse.
RÉPONSE
26 (V/F) Le protoxylème secondaire des Angiospermes se distingue du protoxylème primaire par le type de vaisseaux qui le constituent.
RÉPONSE
27 (V/F) La cuticule est une assise cellulaire qui recouvre les organes aériens des végétaux supérieurs.
RÉPONSE
28 (V/F) L’épiderme, formé de cellules vivantes, chlorophylliennes, à paroi externe plus épaisse, est un tissu protecteur des organes aériens.
RÉPONSE
29 (V/F) Les poils absorbants, pluricellulaires, n'existent que chez la racine.
RÉPONSE
30 (V/F) Chez les vaisseaux (parfaits) la paroi transversale est criblée chez les types archaïques.
RÉPONSE
31 (V/F) Le terme entomophage permet de qualifier un végétal qui se nourrit d'insectes.
RÉPONSE
32 (V/F) Les laticifères accumulent le latex dans des poches et canaux dont les cellules qui l'ont produit forment la paroi.
RÉPONSE
33 (V/F) La dédifférenciation, passage d’un tissu primaire à un méristème secondaire, n’est possible que dans certains cas.
RÉPONSE
34 (V/F) Le passage d’un méristème secondaire à un tissu primaire s’appelle redifférenciation.
RÉPONSE
35 (V/F) Au cours de son activité, la zone libéro-ligneuse commence par former, du côté interne, du bois initial puis du bois final du côté externe.
RÉPONSE
36 (V/F) La formation des tissus secondaires est alternative, c'est à dire qu'il se forme autant de tissu d'un côté de la zone génératrice que de l'autre.
RÉPONSE
37 (V/F) La zone libéro-ligneuse est formée de liber vers l’extérieur et de bois vers l’intérieur.
RÉPONSE
38 (V/F) Les cellules les plus anciennes du phelloderme sont les plus proches du centre de la tige et des cellules les plus anciennes du liber.
RÉPONSE
39 (V/F) Chez le périderme les cellules les plus âgées sont les plus éloignées du phellogène.
RÉPONSE
40 (V/F) L'activité des méristèmes secondaires entraîne la croissance en épaisseur des zones génératrices.
RÉPONSE
41 (V/F) Les lenticelles, d'origine secondaire, ont une fonction et une structure identiques aux stomates.
RÉPONSE
42 (V/F) Au cours de la croissance en épaisseur les vaisseaux parfaits sont toujours fonctionnels.
RÉPONSE
43 (V/F) Les thylles et les cals apparaissent en fin de saison et tous deux sont définitifs.
RÉPONSE
44 (V/F) L’existence de protoxylème et de métaxylème (l’hétéroxylie) est caractéristique de la structure primaire des Angiospermes.
RÉPONSE
45 (V/F) Les Dicotylédones ont un bois hétéroxylé, les Monocotylédones (qui n’ont pas de structure secondaire) ont un bois homoxylé.
RÉPONSE
46 (V/F) Les thylles se forment dans les trachéides et les vaisseaux et servent à la protection contre les agents pathogènes.
RÉPONSE
47 (V/F) Au cours de la croissance en épaisseur, les vaisseaux imparfaits cessent de fonctionner au bout d'un certain temps (cal).
RÉPONSE
     
    

   
HISTOLOGIE – RÉPONSES
 
5
Un méristème est un ensemble de cellules embryonnaires se divisant activement.
La fonction des méristèmes primaires est de former de nouveaux tissus et organes et d’assurer la croissance en longueur des organes végétaux.
Leur localisation  : points végétatifs (apex) caulinaires et racinaires, càd lieux de formation de nouveaux organes.
RETOUR
6  Vaisseaux imparfaits  :  Constitués d’ éléments conducteurs unicellulaires, primitifs (trachéides). Cellules allongées aux extrémités en biseau, mortes en fin de différenciation. Parois rigides, pas de méats.  Vaisseaux parfaits : Éléments conducteurs évolués (vaisseaux ligneux) formés de cellules identiques aux précédentes, plus courtes, disposées bout à bout, parois transversales avec perforations.
RETOUR
7  
 
 
SCHEMA CL xylème
 
 Légende :
Parenchyme
vaisseau annelé
vaisseau spiralé
protoxylème
vaisseau rayé
vaisseaux réticulés
vaisseau ponctué
métaxylème

 Faisceau de xylème en coupe longitudinale
 S’agissant d’une tige on peut orienter le faisceau d’après le sens de différenciation centrifuge du xylème. Le centre est su côté du protoxylème, la périphérie du côté du métaxylème.
RETOUR
8 SCHEMA Phloème
 
   
Cellule criblée  : allongée, vivante (vie courte), paroi cellulosique épaisse, parois transversales criblées. Rôle conduction de la sève élaborée.
Cellule compagne  : allongée, plus petite, cytoplasme dense, paroi cellulosique mince. Rôle remplacement des cellules criblées.
Parenchyme  : cellules vivantes, paroi cellulosique. Rôle accumulation de réserves.
RETOUR
9 Continuité (communication) entre cytoplasmes des cellules criblées voisines.
RETOUR
10 La durée de vie des tubes criblés peut être  :
Soit un seul cycle végétatif à la fin duquel un cal définitif se dépose sur les parois des cellules criblées. Les tubes criblés sont alors remplacés suit au fonctionnement des cellules compagnes.
Soit plusieurs cycles végétatifs. A la fin de chaque cycle un cal temporaire se dépose sur les parois des cellules criblées. Au début du cycle suivant le même tube criblé continue son activité après dissolution du cal temporaire.
RETOUR
11 Sclérenchyme (fibres, sclérites) et xylème (trachéides, vaisseaux).
RETOUR
12 Deux réponses possibles  :
1.      NON  : La définition des méristèmes ne correspond pas à la définition de tissus car on ne peut pas considérer la division cellulaire comme fonction, d’autant plus que les méristèmes sont constitués de cellules indifférenciées.
2.      OUI  : Les méristèmes peuvent être considérés comme tissus véritables car ils sont constitués de cellules ayant la même origine, remplissant la même fonction (division cellulaire), …
RETOUR
13 Non. Dans certains cas, des cellules différenciées peuvent reprendre une activité méristématique (dédifférenciation) et former de nouveaux tissus.
RETOUR
14 Procambium :
Définition  :  groupe de cellules méristématiques qui persistent au niveau des jeunes organes en différenciation
Origine  : embryonnaire (méristème primaire)
Localisation  : parties jeunes, juste sous l’apex, à l’emplacement des futurs faisceaux.
Fonction  : donne le xylème et le phloème (primaires)
Description  : cellules isodiamétriques … différenciation lente. Cambium
Définition  : zone génératrice libéro-ligneuse formée au niveau des organes âgés
Origine  : dédifférenciation (méristème secondaire)
Localisation  : parties âgées, entre xylème et phloème (tige, feuille) face interne du phloème (racine)
Fonction  : donne le bois et le liber
Description  : cellules allongées, noyau étiré … redifférenciation plus rapide
 
RETOUR
15 Directement  : Le cambium fasciculaire (restes de méristème primaire non utilisé) entre en activité et donne les tissus conducteurs secondaires.
Indirectement  : Le méristème secondaire par différenciation donne les tissus primaires dont certains se dédifférencient et se transforment en méristèmes secondaires. L’activité des méristèmes secondaires (cambium et phellogène) et leur redifférenciation aboutit aux tissus secondaires.
RETOUR
16 Deux réponses possibles  :

OUI  : la zone génératrice libéro-ligneuse est généralement considérée comme résultant d’une dédifférenciation.
NON  : la dédifférenciation est un retour à l’état méristématique de cellules différenciées. Or le cambium fasciculaire, reste de procambium non transformé en xylème et phloème, ne peut pas retourner à l’état indifférencié puisqu’il n’est pas différencié.
RETOUR
17  Les échanges gazeux se font  :

En structure primaire  : par l’appareil stomatique (épiderme)
En structure secondaire  : par les lenticelles, formées suite au fonctionnement de la zone génératrice subéro-phellodermique.
Chez certaines espèces aquatiques la formation de peumatophores (adaptations racinaires) permet aux parties immergées les échanges ave le milieu extérieur.
RETOUR
18
Le suber est le tissu protecteur secondaire.
La zone subérifiée est la partie de la racine primaire dont le tissu protecteur est l’assise subéreuse et au niveau de laquelle a lieu la ramification racinaire.
RETOUR
19
Rôle des lenticelles : Echanges gazeux, en structure secondaire.
Formation  : Par la zone subéro-phellodermique (chez les tiges uniquement)
Structure  : Liège méatifère entraînant la rupture de l’épiderme et une partie du parenchyme cortical sous-épidermique
RETOUR
20  Bois final : -bois d’automne- composé de fibres et d’éléments conducteurs de faible diamètre et peu nombreux. Il correspond à la période de faible activité du cambium.
Bois initial : -bois de printemps- composé d’éléments conducteurs nombreux à  diamètre plus important. Il correspond à la période de forte activité du cambium.
Aubier : Zone périphérique du bois, plus récente, plus claire, plus tendre. Composé de cellules vivantes et d’éléments conducteurs fonctionnels.
Bois de cœur  : -duramen- plus dur, plus sombre, plus ancien, constitué de cellules mortes et de vaisseaux obstrués par des thylles.
L’aubier se transforme, au fur et à mesure, en bois de cœur.
RETOUR
21 Tissus primaires  : sclérenchyme, xylème,
Tissus secondaires  : suber, bois
RETOUR
22 Bryophytes  : hydroïdes (ressemblance avec des trachéides) et leptoïdes (ressemblance avec cellules criblées)
Trachéophytes  :
Ptéridophytes  : trachéides scalariformes (métaxylème)
Gymnospermes  : xylème formé de trachéides aréolées (métaxylème). Phloème  : tubes criblés sans cellules campagnes.
Angiospermes  : xylème constitué de vaisseaux parfaits et phloème de cellules criblées avec cellules compagnes.
Structure secondaire  :
Gymnospermes  : bois homoxylé
Angiospermes  : bois hétéroxylé.
RETOUR
23 Oui. Le bois et le suber
RETOUR
24 N.B : T.S. = tissu simple; T.C. = tissu complexe.

Bois :
o      Homoxylé  : T.S ; formé de trachéides uniquement (Gymnosperme)
o      Hétéroxylé  : T.C ; formé de vaisseaux, fibres, parenchyme (Angiospermes)

Collenchyme  : T.S ; cellules identiques (collocytes)
Laticifèrre  : cellules identiques, ramifiées ou non, anastomoses possibles
Périderme  : T.C ; constitué de la zone subéro-phellodermique, le suber et le phelloderme
Phloème  : T.C ; tubes criblés, parenchyme, fibres et cellules compagnes (Angiospermes).
Procambium  : Indifférencié ; cellules méristématiques
Phellogène  : Indifférencié ; cellules méristématiques secondaires
Rhizoderme  : T.C ; assise pilifère et assise subéreuse
Sclérenchyme  : T.S ; fibres sclérifiées
Xylème  : T.C ; trachéides, vaisseaux, parenchyme, fibres.
RETOUR
ØØØØØØØØØØØØØØ
25   Faux. Les cellules du suber ne sont pas recouvertes par une cuticule. Cette dernière n'existe que chez l'épiderme.
RETOUR
26   Faux. Il n'y a pas de protoxylème secondaire. Le protoxylème n'existe qu'en structure primaire.
RETOUR
27 Faux  : La cuticule est une substance (cutine) qui se dépose sur l’épiderme. Ce n’est pas une assise cellulaire.
RETOUR
28 Faux. Les cellules de l’épiderme ne sont en aucun cas chlorophylliennes -sauf exception.
RETOUR
29 Faux  : Les poils absorbants représentent le prolongement de certaines cellules de l’assise pilifère et ne sont pas pluricellulaires.
RETOUR
30 Faux. La paroi transversale est criblée chez les tubes criblés (phloème).
RETOUR
31 Vrai. Certaines plantes utilisent les insectes comme complément nutritif minéral. Elles sont qualifiées d’insectivores (entomophages).
RETOUR
32 Faux  : Le latex est accumulé dans les laticifères eux-même et non dans les poches et canaux qui sont d’autres ‘’tissus’’ sécréteurs.
RETOUR
33 Vrai. La dédifférenciation n’est possible que chez les plantes susceptibles de croissance secondaire à conditions que les tissus soient vivants,.
RETOUR
34 Faux. Le passage d’un méristème secondaire à un tissu primaire n’est pas concevable.
RETOUR
35 Faux. Le cambium forme du bois initial et final toujours du même côté (interne). Ces deux types de bois appartiennent à une même cerne.
RETOUR
36 Faux  : Lors du fonctionnement des zones génératrices il se forme plus de bois que de liber et plus de suber que de phelloderme.
RETOUR
37 Faux  : La zone libéro-ligneuse est formée de cellules méristématiques.
RETOUR
38 Vrai  : Les cellules les plus anciennes de tout tissu secondaire sont les plus éloignés de la zone qui lui a donné naissance. Un schéma permettra de mieux répondre à cette question.
RETOUR
39 Vrai. Chez les méristèmes secondaires (comme chez les primaires) les cellules les plus âgées sont les plus éloignées des zones génératrices et les dernières formées sont en contact avec les cellules méristématiques.
RETOUR
40 Faux. Au cours de leur fonctionnement les zones génératrices gardent une épaisseur constante, puisque les cellules les plus anciennes vont se redifférencier en tissus secondaires.
RETOUR
41 Faux : Les lenticelles ont une structure complètement différente de celle des stomates.
RETOUR
42 Faux. Au cours de la croissance en épaisseur les vaisseaux sont fonctionnels uniquement au niveau de l’aubier.
RETOUR
43 Faux  : Les thylles et les cals apparaissent en fin de saison et seuls les thylles sont définitives, les cals pouvant être temporaires.
RETOUR
44 FAUX  : L’existence de protoxylème et de métaxylème n’est pas l’hétéroxylie.
RETOUR
45 Faux. Le bois fait partie des tissus secondaires et ces derniers ne se rencontrent pas chez les Monocotylédones.
RETOUR
46 Faux. Les thylles ne se forment pas dans les trachéides.
REPONSE
47 Faux. Le cal existe chez le phloème et non chez les vaisseaux imparfaits ou trachéides (xylème).
REPONSE
  http://oussama-k.alafdal.net/post?f=30&mode=ne
wtopic
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://oussama-k.alafdal.net
neverbackdown



عدد المساهمات : 1
نقاط : 1
تاريخ التسجيل : 15/01/2011

مُساهمةموضوع: رد: exercice de bilogie vegetale pour les pharmacien 1er annee   السبت يناير 15, 2011 12:51 pm

merciiiiiiiiiiii
jazek allah kol khyr
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
exercice de bilogie vegetale pour les pharmacien 1er annee
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1
 مواضيع مماثلة
-
» les jeux pour mp5.mp4.pmp.ipod
» proverbe pour msn et sms
» pour tous enfants/parents de la fammille zarguit
» Exemples d'exercices de sport pour femmes
» photos toundoute pour moudid.smah

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
هكذا علمتني الحياة  :: كلية الطب :: صيدلة-
انتقل الى: